Créer son entreprise en ligne
novembre 7, 2018

Investir dans l’immobilier à l’étranger

L’achat immobilier constitue un projet attractif pour les particuliers. Cela permet de placer son argent dans un secteur fiable, sans se soucier des crises économiques. Quel que soit le lieu de l’achat, le bien prendra de la valeur au fil du temps. Pour ceux qui ont déjà un logement principal, l’achat d’une seconde habitation permet de goûter au bénéfice de l’investissement locatif. Le loyer représente une source de revenu stable pour le propriétaire. Le plus souvent, les Français ont l’habitude de réaliser l’achat sans quitter le territoire. Il faut dire que l’investissement immobilier dans le pays s’annonce particulièrement intéressant avec les politiques de défiscalisation. Or, il est possible également d’investir à l’étranger.

Où investir à l’étranger ?

Le site www.projefi-investissement.com explique qu’il est recommandé d’acheter dans un pays de l’Europe ou aux États-Unis. L’environnement économique et politique de ces zones est similaire à la France et cela permet de devenir un investisseur serein dans l’immobilier. Il faut éviter les pays où il est difficile pour les étrangers de réaliser un investissement dans de la pierre. Le gouvernement rend volontairement difficile le processus d’achat afin de décourager les acheteurs étrangers. Par ailleurs, les démarches coûteront relativement cher avant d’aboutir à un résultat. À l’heure actuelle, l’Espagne se place en première liste lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier. Le cours des biens ne s’éloigne pas de la France et il y existe de nombreuses agences spécialisées en investissement immobilier. Il est recommandé aussi d’opter pour l’achat d’un logement dans une zone où il est facile de contracter un prêt immobilier. Effectivement, il n’est pas pratique d’emprunter en France pour investir à l’étranger. D’ailleurs, peu d’organismes bancaires autorisent ce genre de transaction. Le mieux est d’opter pour un financement sur place afin d’éviter les charges supplémentaires. Il est bien de noter que les banques étrangères autorisent uniquement un prêt immobilier aux étrangers qui ont une source de revenu sur place et ayant une adresse sur le territoire.

Les autres critères à étudier avant l’achat

Outre l’analyse du pays et la ville, le futur propriétaire doit s’intéresser pareillement à l’étude de la situation de sa propriété. Il faut se poser la bonne question afin d’éviter les mauvaises surprises. En temps normal, un bien pour un logement principal doit se situer non loin du centre-ville, dans un cadre sécurisé, près d’un établissement scolaire s’il y a des enfants, et aux alentours des bureaux pour les adultes. Cependant, le prix de ce genre de logement bien situé n’est pas toujours abordable, mais vous pouvez faire appel à des agences expérimentées sur place pour vous offrir la meilleure offre adaptée à votre budget et à vos besoins. L’achat d’un logement à l’étranger est accessible à tout le monde avec l’aide de ces professionnels.